L'information notre métier

3ème session du cadre de concertation: ‘’l’ANAD ne prendra part… le CNRD lui-même n’est pas clair ‘’ (Dr Zotomou)

0

Suite à l’appel au dialogue lancé en début de cette semaine par le PM, Mohamed Béavogui, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a, à travers des courriers d’invitation adressés aux coalitions politiques, convié ces dernières à une réunion de concertation pour définir les contours du prochain cadre du dialogue. Des courriers dont le contenu, selon des responsables politiques, est en déphasage avec l’appel au dialogue du chef du gouvernement. Ce qui laisse planer le doute chez plusieurs acteurs de la vie sociopolitique guinéenne qui, du moins, pour la plupart, décident de s’abstenir de prendre part à cette rencontre prévue demain vendredi.

Sur la question, la rédaction d’avenirguinee.org a interrogé ce jeudi, Dr Edouard Zotomou KPOGOMOU, membre de l’Alliance Nationale pour l’Alternance et la Démocratie (ANAD). D’entrée, il a tenu à révéler quelques manquements et contradictions entre la sortie du PM et les courriers du Ministre Mory Condé.

« Nous dirons d’abord qu’il y a une contradiction parce que, la déclaration du PM semble ne pas être en phase avec la convocation qui a été adressée par le ministre de l’administration du territoire. Le PM convoque pour mettre en place un cadre de dialogue inclusif, le ministre de l’administration du territoire, dans sa note, parle d’une 3ème session d’un cadre de concertation qui avait déjà été débouté complètement, balayé du revers de la main avec toutes les parties qui n’ont pas voulu participer. Alors, on parle de quoi dans cette condition ? Cela veut dire que quelque part qu’ils ne s’entendent même pas sur ce qu’il faut dire », déplore-t-il.

Et de poursuivre : « Alors, si on peut jouer sur les mots pour essayer de… Moi, je pense que c’est le CNRD lui-même qui n’est pas clair dans ce qu’il fait, sinon nous pensons que c’était très simple. Quand il y a eu la demande de pouvoir mettre en place un cadre de dialogue, il suffisait de prendre un décret créant ce cadre-là et laisser le reste se mettre en place .

Sélectionné pour vous :
Lancement du cadre de dialogue : '' vous ne pouvez pas inviter des partis politiques dont les leaders trouvent leurs maisons cassées...'' (Soumah, GDE)

Aujourd’hui, nous sommes où nous sommes simplement parce qu’il y a cette volonté-là qui n’existe pas, soit on veut jouer sur le temps ou je ne dirai pas qu’il ne comprenne pas, ou alors c’est les deux. Ou l’on veut faire en sorte qu’on puisse justement perdurer la transition elle-même », dit-il.

Plus loin, il interpelle les autorités de la transition notamment le CNRD, à prendre « un décret pour officialiser… puisqu’on ne connaît pas l’interprétation du premier ministre par rapport à la lettre du ministre de l’administration du territoire, le CNRD doit prendre un décret créant un cadre de dialogue réel comme la CEDEAO leur avait demandé ». Ce, poursuit-il, « Avec une structure bien déterminée avec la participation des partenaires techniques et financiers, sous la supervision du G5, de la CEDEAO peut-être de l’UA. Avec une supervision neutre, qui puisse permettre aux uns et autres d’être d’accord sur les thèmes qui seront discutés ».

Donc, conclu-t-il « l’ANAD ne prendra pas part justement à cette rencontre parce que ça serait une incohérence majeure si on parle de la 3ème concertation alors que l’ANAD n’a pas pris part aux deux premières sessions. Qu’est-ce qu’on ira faire à la 3ème session ? », s’interroge Dr Zotomou.

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.org

6212269982

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org