L'information notre métier

Assainissement : l’ANAGUIF passe des coups de balais au marché de la cité (ENCO 5)

0
Dans sa volonté d’accompagner le gouvernement dans ses actions de salubrité, l’Association Nationale des artistes de la Guinée Forestière (ANAGUIF) a fait parler les balais dans la matinée de ce samedi, 18 juin, au marché de la cité ENCO5, situé dans la commune de Ratoma.
Tous, munis de balais de râteaux et d’autres équipements, ces artistes grandement mobilisés ont posé un acte citoyen en assainissant le marché tout en curant les caniveaux aux abords de la route.

Dans la ferveur de cette action, le président de l’Association Nationale des artistes de la Guinée Forestière (ANAGUIF), André Haba, alias “André du paradis” s’est exprimé sur le motif de cette mobilisation pour la salubrité.

 

” Ces travaux d’assainissement, c’est pour accompagner le gouvernement dans ses actes. On est motivés, ce n’est pas la première fois. On avait fait une première sortie à la Tannerie, on a essayé de le faire parce que nous sommes des artistes, chaque fois nous chantons. Et, nous devons faire des preuves pour montrer à la population la façon de faire pour que le pays soit propre, pour que la ville Conakry soit propre. Parce quand il y a la saleté, la santé n’est pas là. Surtout que nous sommes dans la période hivernale, il faut que tous les coins soient propres y compris les hôpitaux, les marchés et même les bureaux”, a-t-il martelé.

 

Poursuivant, il indique que pour la mise en œuvre de ce projet de salubrité, ” Nous faisons ces travaux avec nos propres moyens. Après cette activité d’aujourd’hui, ça sera continuelle. Nous ne demandons pas au gouvernement de nous donner de l’argent mais, les personnes de bonne volonté qui savent que ce nous faisons est bien, peuvent nous venir en aide”, a conclu André.
Balla Guilavogui, auteur compositeur et acteur majeur de cette association a, d’entrée, rappelé le rôle de “messager” que doivent jouer les artistes. Ce, même en dehors du micro.

 

” Nous nous sommes des artistes. Et quand on est artiste, on est des messagers. Nous faisons de la musique c’est pour la population. Quand cette population est malade c’est que c’est nous qui sommes malades. Donc, nous sommes là pour sauver cette population. La santé de cette population c’est dans les marchés, c’est ici que nous faisons tout ce que nous consommons”.

 

Par ailleurs, il lance un appel à l’endroit de ses pairs artistes en ces termes : ” En tant que messagers, nous devons venir accompagner cette population, nous devons soutenir le gouvernement parce qu’à eux seuls, ils ne peuvent pas. Quand on parle de l’État, c’est tout le monde. Donc, chacun a sa partition. Donc nous devons soutenir et accompagner notre État pour que la Guinée puisse évoluer”, a-t-il indiqué.

 

Pour Hadja Nana Condé, marchande au marché de la cité ENCO5, :” C’est une joie pour nous et nous leur remercions pour cette initiative. On ne doit pas cohabiter avec des ordures. Les poubelles qui étaient installées sur cette route, pendant les manifestations, ils sont venus  tout ramasser.  Donc depuis, on ne sait plus où mettre les ordures. Raison pour laquelle nous demandons au gouvernement et ses partenaires de nous aider encore à avoir les poubelles sur cette route. En ce moment, on peut sensibiliser les femmes de ne plus jeter les ordures dans la rue”, a-t-elle souhaité.

 

Selon le président de l’Association Nationale des artistes de la Guinée Forestière (ANAGUIF), ces actions seront pérenniser. Pour ce faire, “Dans le mois, nous avons décidé de sortir au moins une fois”.

 

Ibrahima Sory SYLLA pour avenirguinee.org
625.21.09.71
commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org