L'information notre métier

Assistance juridique des victimes de violations des droits de l’homme : importante annonce de la CGCPI

0

La Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale a organisé une conférence de presse ce vendredi, 12 mai, à la maison commune des journalistes sise à la minière. À cette occasion, cette coalition a procédé au lancement des activités du centre d’assistance juridique et judiciaire des victimes de violations des droits de l’homme en Guinée.

À travers une déclaration lue par Oumou salamata bah, membre de ladite coalition, il est mentionné que  » la Guinée faisant face à des situations socio politiques marquées par des crises à caractère répétitif, depuis plus d’une décennie, occasionnant de violations graves des droits de l’homme sur l’ensemble du territoire national. Pour répondre à la forte demande des citoyens victimes des répressions des forces de défense et de sécurité et autres agents de I’ Etat, dans le cadre de l’accès à la justice, la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale (CGCPI) a obtenu un financement d’OPEN SOCIETY Initiative West Africa, OSIWA pour la mise en place d’un Centre d’Assistance Juridique et Judiciaire des victimes de violations des droits de l’Homme en Guinée. Le Centre est dénommé « MAISON DE JUSTICE EN GUINEE».

Dans la même lancée, elle précise que  » les objectifs principaux du Centre d’assistance juridique et judiciaire des victimes de violations des droits de l’Homme sont de <<lutter contre l’impunité des atrocités passées et récentes, déployer des efforts auprès des juridictions du pays et à l’étranger, notamment devant la Cour de Justice de la Communauté de la CEDEAO, pour identifier les présumés auteurs des violations des droits de L’Homme, organiser des campagnes de plaidoyer pour la fin de l’impunité,informer et sensibiliser les citoyens sur l’aide juridictionnelle, accompagner les victimes à travers des Avocats expérimentés devant les cours et tribunaux, organiser des campagnes de communication radiophonique sur l’aide juridictionnelle, créer une base de données de statistiques des cas de violations des droits de L’homme, vulgariser le mécanisme d’aide juridictionnelle à travers un manuel en bandes dessinées…>>, dit-elle.

Pour atteindre les objectifs du projet de centre d’assistance juridique et judiciaire des victimes de violations des droits de l’Homme, la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale compte sur <<la collaboration du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme et de tous les acteurs de la chaîne pénale, particulièrement l’engagement de la société civile, de la participation des victimes à travers les récits et témoignages lors des auditions, la coopération de la médecine légale, L’implication médias publics et privés et le soutien des partenaires internationaux notamment le Bureau du Haut-Commissariat des Nations-Unies aux Droits de L’Homme et des Institutions Diplomatiques accréditées en Guinée.>>.

Pour clôre, la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale invite toutes les victimes de violations des droits de l’Homme passées ou récentes à <<se rapprocher de son centre d’assistance juridique et judiciaire afin de bénéficier de l’expérience et de l’expertise du Centre d’assistance juridique et judiciaire qui dispose d’un pool d’avocats engagés pour soutenir le travail de la justice guinéenne dans le cadre de la lutte contre L’impunité dans notre pays>>

Bintou Camara pour avenirguinee.org

Post Content
commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite