L'information notre métier

Attaque d’orpailleurs en pleine journée à Siguiri : une victime raconte…

0

C’est une scène digne d’un film hollywoodien qui s’est produite ce mardi dans le centre-ville de Siguiri. Des  »bandits armés » ont pris d’assaut le siège d’un groupe d’orpailleurs au quartier bouré gare, dans la commune urbaine.

Selon une des victimes, les assaillants lourdement armés étaient encagoulés pendant cette attaque en pleine journée.

« Nous étions avec nos clients, certains collègues travaillaient notre Or avant d’être surpris de la visite de ces Bandits armés dans nos locaux. Ils étaient encagoulés, ils sont venus nous prendre en otage et ont commencé à prendre de l’argent et une bonne quantité d’or. Mais, pendant l’attaque, le commissariat qui est à quelques mètres de nous a été informé de la situation, et les  policiers sont venus encercler les lieux pour nous secourir. Après donc l’attaque, ils ont pris la fuite et les policiers les ont pourchassés avec des échanges de tirs. Arrivé au quartier roi Hassan 2, un policier a reçu la balle et a succombé à ses blessures quelques minutes, un autre agent de la police a aussi été grièvement blessé », a-t-il relaté.

Banner_haut1

Dans cette ‘’ bataille’’ entre policiers et présumés bandits, deux d’entre eux ont été arrêtés et conduits au commissariat central. Les autres, quant à eux, ont pu s’échapper.

Constatant les faits, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Siguiri, Amadou Kindy Baldé, a annoncé le bilan au cours d’un point de presse au cours duquel il a présenté les condoléances du parquet à la police nationale et à la famille du défunt, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Parmi les assaillants (Moussa Keïta, alias Awala Maka Well et Aguibou Diallo, alias Aguilera), dont un grièvement blessé a succombé de ses blessures.

Le procureur annonce que les enquêtes continuent.

A suivre…

Siguiri Alseny Philip Conde pour Avenirguinee.org

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite