Chronogramme : Mory Condé rassure que les « 10 points vont permettre de poser les jalons… »

Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, face au premier ministre et plusieurs membres du gouvernement, s’est exprimé vendredi sur le chronogramme de la transition, notamment les 10 points dont l’exécutif demande une enveloppe financière de près de 6 mille milliards de francs guinéens. Mory Condé, qui tend la main aux partenaires techniques et financiers, rassure que la mise en œuvre de ces 10 étapes permettra de poser les jalons pour le retour à l’ordre constitutionnel.

Post Content

« Je voudrais également remercier M. le premier ministre chef du gouvernement Dr Bernard Goumou pour tout son soutien, à tous les collègues ministres, les acteurs socio-politiques, la presse et aux partenaires techniques et financiers…

Notre pays traverse une période importante de son histoire dont l’aboutissement doit permettre à coup sûr la mise en place d’institutions fortes, la qualification de sa gouvernance, le renforcement de l’État de droit et la démocratie. Pour atteindre ces objectifs nobles, les dirigeants de la transition devraient repenser le mode de gestion pour le choix de ses dirigeants avec des valeurs et des principes. Ces valeurs et principes doivent baliser le chemin de la mise en œuvre des 10 points inscrits dans le chronogramme de la transition. Un chronogramme est une succession d’activités qui doit être un partage de responsabilité, chaque acteur a un rôle à jouer et une responsabilité à suivre. L’histoire de démocratisation de notre pays est émaillée de violences dues à une prise de conscience entre les acteurs politiques, des gouvernants et gouvernés.

Pour pallier cet état de fait, le CNRD et le gouvernement ont décidé de poser des actions concrètes pour le développement socio-économique de notre pays. Les 10 points de ce chronogramme vont nous permettre d’un retour à l’ordre constitutionnel de poser des jalons, le ministère du plan de la coopération internationale et le conseil national de la transition ont réalisé plusieurs activités dans le cadre de la mise en œuvre dudit chronogramme », a-t-il indiqué.

Dans sa prise de parole, le premier ministre a réitéré l’engagement « pris par le CNRD à sa tête le colonel Mamadi Doumbouya pour le retour à l’ordre constitutionnel et à l’organisation des élections libres crédibles, transparentes et équitables. Le chronogramme de la transition a été élaboré par la Guinée puis accepté par la CEDEAO et la communauté internationale dans le cadre d’un compromis dynamique.

Pour adosser pleinement notre responsable, il nous revient de mettre en œuvre ce chronogramme parce qu’il décidera de l’avenir de la Guinée. Comme à chaque tournant de notre histoire, nous devons devons prendre en main notre destin pour assumer notre souveraineté », a-t-il lancé.

Bintou Camara pour avenirguinee.org