L'information notre métier

Clôture à Conakry de la SATEG, un moment de promotion de la culture guinéenne

0

Du 17 au 19 novembre 2022, s’est tenue la première édition du Salon de la teinture et du textile Guinée. L’évènement a été organisé par la structure dénommée ‘’Culture et Fierté de Guinée’’ (CUFIG) en collaboration avec le département de la culture, de l’artisanat et du patrimoine historique. Il était placé sous la présidence du premier ministre, Dr Bernard Goumou. Très malheureusement, ce dernier a brillé par son absence à cette cérémonie qui met en valeur le génie local.

Dans son discours, la présidente de l’ONG initiatrice est revenue sur sa détermination à se battre pour la Guinée.

« Cela fait trois mois aujourd’hui que mes propres enfants ne m’ont pas vue ; ma maman est là malade, cela fait trois jours qu’elle ne m’a pas vue, j’ai toujours espéré pour la Guinée. C’est pourquoi, j’ai tenu à créer l’ONG CUFIG pour matérialiser cela. Ce que je peux dire : ce n’est pas facile d’aider la Guinée mais, je le ferai toujours. Pourquoi ? parce que je suis la fille d’un militaire ; cela veut dire qu’il n’y a pas plus patriote que les militaires parce qu’ils préfèrent mourir pour leur pays. C’est pourquoi, malgré tant de souffrances, tant de stress, d’angoisse, je n’ai jamais baissé les bras parce que je voulais aller jusqu’au bout », a-t-elle indiqué.

Sur l’absence du chef du gouvernement Dr Bernard Goumou qui était attendu pour présider cette rencontre, la présidente de la CUFIG n’a pas caché son regret.

Sélectionné pour vous :
Le comédien Mingo gravement malade ‘’ je souffre, aidez-moi !!

« J’aimerais que le premier ministre, Dr Bernard Goumou soit ici aujourd’hui pour lui dire en face.  Pourquoi nous l’avons choisi comme président de ce salon ? c’est parce que ce gouvernement parle du contenu local. Nous, le contenu local, nous le faisons avec l’ONG cela fait déjà trois (3) ans.  Et personnellement, je fais la promotion du contenu local cela fait 9 ans à travers mon entreprise en France. Donc, ce n’est pas parce qu’ils (gouvernement) ont parlé du contenu local que nous nous avons tenu à faire ce salon. Nous faisons ce salon parce que ça fait partie de l’esprit de la CUFIG ».

En tant que participant à cette activité, le coordinateur national de la MAOG a magnifié le travail de l’ONG, appelant les autorités à la soutenir.

« Avant de rencontrer cette l’ONG, je m’habillais toujours en veste. Mais, avec sa présence, la conscientisation et la civilisation, je me suis remis en cause.  Donc, c’est pourquoi dans les grands événements, au lieu d’acheter les vestes avec les prix exorbitants, je préfère désormais acheter le textile guinéen.  Donc, aujourd’hui, je crois que cette ONG (CUFIG) est en train de se battre et elle doit être soutenue d’abord par les autorités ».

A noter que la cérémonie a pris fin par la remise des satisfécits et les trophées aux heureux gagnants des compétitions régionales.

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.org

621269981

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org