L'information notre métier

Dégradation foncée des forêts classiques de Conakry : l’ONG AJPE compte planter 3000 plants

0

Après le lancement officiel de la campagne de reboisement la semaine dernière à Forecariah, l’ONG “Association des Jeunes pour la Protection de l’Environnement” (AJPE), a procédé ce dimanche, au lancement de sa première édition de reboisement dans la forêt d’Entag, située dans la commune de Matoto. Elle a débuté d’abord par un assainissement de quelques endroits au sein de la forêt, puis s’en est suivie la plante.

Pour cette phase, la structure, sous la vigilance de ses membres, compte planter 3000 plantes dans les trois forêts dans la zone de Conakry. Notamment les forêts d’Entag, Dabompa et de Kakimbo qui sont en phase de dégradation. Soit 1000 plantes dans chacune d’elles.

Dans sa prise de parole à cette occasion, le président de cette jeune structure dénommée “Association des Jeunes pour Protection de l’Environnement” (AJPE), Ibrahima Kalil Camara, a expliqué le motif de cette action citoyenne.

” (…) en 2018-2019, on est allé dans nos différentes préfectures, dont la préfecture de Forécariah, on a planté là-bas 2000 arbres ; et la préfecture de Fria, là-bas aussi on a planté 3000 arbres. Donc, cette année, on a jugé nécessaire de protéger nos forêts qui sont trop menacées par les ordures ménagères. Donc, nous sommes venus avec mes membres pour visiter ce coin. En même temps, on a lancé un appel à l’endroit du ministère de l’environnement et la direction des eaux et forêts, de nous accompagner pour qu’on puisse vraiment assainir nos forêts, les protéger et en même temps reboiser”, a-t-il indiqué.

Poursuivant, il a précisé : ” On a deux mois d’activités : la première des choses, c’est de sensibiliser les riverains qui sont dans les différentes forêts à ne pas mettre des ordures, de veiller sur la forêt parce qu’elle ne mérite pas des ordures…

Sélectionné pour vous :
Les jeunes de Tanènè Marché annoncent la fête du 2 octobre à travers des coups de balais

Deuxièmement, pour ne pas que nos comédiens arrivent à maquiller un endroit, je pense bien que si on arrive à bien entretenir nos forêts, ils peuvent venir pour faire leurs films et faire des comédies. Et s’il y a des étrangers, on peut les conduire à visiter nos forêts. Donc, dû à tout cela, on a jugé nécessaire aujourd’hui de venir assainir la forêt et en même temps de lancer notre appel à l’endroit de l’État de nous accompagner”, conclut-il.

Présent à ce lancement officiel, le vice-président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG) a lancé un appel à l’endroit des autorités pour la préservation de ces forêts.

“Mon message à l’endroit des autorités, c’est de continuer à reboiser cette forêt, à restaurer la dégradation que nous voyons aujourd’hui à tous les niveaux ; il faut que cette dégradation cesse ; et que les mesures soient prises à l’endroit des personnes de mauvaise foi qui viennent utiliser cette forêt pour usage personnel, ça ne se doit pas ! Les autorités sont là pour garantir et sécuriser cette forêt. Alors, nous les acteurs de la société civile, c’est pourquoi nous avons pris notre temps pour venir ».

A noter que cette forêt était une initiative des colons afin de prévenir le réchauffement climatique à Conakry.

Ibrahima Sory Camara pour avenirguinee.org

621269981

 

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org