L'information notre métier

Des femmes de Kaloum frustrées contre Doumbouya’’ nous avons faim, Alpha Condé était mieux’’

0

Femmes de Kaloum. Contre la pauvreté, la famine et la mise à l’écart de leurs fils dans les nominations au niveau de l’administration publique, plusieurs femmes de la commune de Kaloum ont pris d’assaut récemment la rue pour manifester leur colère. En grand nombre, elles ont perturbé pendant plusieurs minutes les affaires dans le centre administratif du pays.

Ayant constaté ce malheureux événement, la présidente du Réseau des Organisations Féminines de Guinée (ROF-Guinée), qui milite pour la paix et la quiétude sociale, a eu un entretien dimanche dernier avec ces femmes dans la commune de Kaloum.

Visiblement très frustrées, elles ont fait savoir les raisons de leur manifestation sous cette transition qui se veut apaisée.

Une d’entre elles, qui a pris la parole, s’est défoulée en ces termes : « Alpha Condé, à son arrivée à la tête du pays, avait dit : ‘’ je suis venu pour lutter contre la famine et la pauvreté’’ et il l’a fait. Mais, si notre fils (Colonel Doumbouya) vient et s’éloigne de nous, qu’est-ce qu’on va faire ? Kaloum, c’est la Guinée. Il n’a qu’à nous libérer de la pauvreté, les femmes souffrent dans ce pays. Nous, nos parents, nous avons légué la mer, mais, aujourd’hui, des femmes de Kaloum vont dans d’autres localités pour cultiver, pêcher et faire de la tenture, parce que nos terres sont occupées par l’administration publique, nous n’avons aucun bénéfice. Aucun compte n’est créé pour dire que c’est pour la population de Kaloum. Et pourtant ce sont nos parents qui ont défriché ici et fait des sacrifices. Il n’y aucune maison où les femmes et les jeunes peuvent se réunir. Ils ont baillé nos maisons des jeunes, où va cet argent ? », s’interroge cette mère de famille.

Sur la cherté du marché, elle a rappelé que les annonces faites récemment n’ont rien changé sur le quotidien du guinéen.

Sélectionné pour vous :
Face à Ousmane Gaoual Diallo, Fatou Baldé Yansané perd son poste

« Les choses sont chères au marché. Il a dit que le riz sera vendu à 265 000, allez dans les marchés, un sac de riz est vendu à 300 mille. Il n’y a eu aucune diminution dans les marchés. Président, si vous n’ayez pas pitié de nous, il y aura beaucoup de morts », a-t-elle prévenu.

Dans la foulée, elle a fait savoir que « malgré tout ce qu’on dit d’Alpha Condé, il a lutté contre la famine dans ce pays. Il était mieux ». Ensuite, « tout le monde avait peur de Sékou Touré, mais pas la population de Kaloum. Il était avec tout le monde. Toutes les affaires de Lansana Conté étaient gérées par les femmes de Kaloum, il aimait les femmes de la Guinée ; Dadis et Konaté étaient au camp mais, ils sont arrivés à Kaloum. Quand Alpha Condé est venu, il a dédié son mandat aux femmes et aux jeunes. Et, il a mené ce combat. Il nous a mis à l’abri contre la famine et la pauvreté. Si tu tombes malade, il t’envoie à l’hôpital pour te soigner ; quand tu as un décès, il se rend chez toi pour présenter ses condoléances. Si Doumbouya vient ici, il doit recevoir les jeunes, les femmes et les sages de Kaloum.

Si on veut, on va faire 100 ans dans la rue, personne ne pourra nous faire rentrer, parce que nous avons faim. L’héritage qui est là nous appartient. Si nous les guinéens on ne bénéficie pas des retombées de notre payés, qui va en bénéficier ?

Il ne connaît pas la Guinée, il doit approcher les femmes, les sages et jeunes pour qu’il puisse connaître la Guinée.  Si tu entends la Guinée, ce sont les femmes. Il n’a qu’à chercher à les rencontrer les femmes », a-t-elle conclu.

Mohamed Cissé pour avenirguinee.org

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org