L'information notre métier

Examens nationaux : ‘’au lieu d’installer les caméras, il faut revoir la prime des surveillants’’

0

Après l’ouverture des classes, plusieurs réformes sont annoncées par le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing. L’une des dernières, c’est l’installation des caméras de surveillance dans les salles d’examen. Une mesure vivement commentée dans le milieu éducatif.

Pour en parler, la rédaction d’avenirguinee.org est allée ce mardi, 18 Octobre, à la rencontre d’un acteur de la vie scolaire.

D’entrée, Mamadouba Bangoura, censeur au G.S Elhadj Ibrahima Seck à Dixinn, est revenu sur l’engouement relatif à l’ouverture des classes dans son établissement.

« Nous avons fait une belle rentrée, parce que depuis le 15 septembre, on a fait la rentrée pédagogique. Nous étions à l’œuvre depuis cette date pour accueillir les élèves et les parents dans de bonnes conditions.

Après la première semaine de l’ouverture, nous avons constaté un engouement très consistant au sein de notre école. Nos salles de classe sont remplies conformément aux normes indiquées par le département ».

Parlant des réformes dans le système éducatif par le MEPU-A, il confie que son école souscrit à toutes les décisions allant dans le sens de la qualification de l’éducation guinéenne. Ainsi, M. Bangoura parle des dispositions internes prises dans leur école.

« Des réformes engagées c’est à tous les niveaux, de la crèche en terminale les ambitions sont les mêmes et en bonne voie. Vu l’échec enregistré l’année dernière, je pense bien que tous les chefs d’établissement sont conscients par rapport au grand défi. En ce qui concerne notre école, nous avons pris toutes les dispositions en formant des séries de révision et nous établissons un suivi de contact entre les parents et nous. Parce que c’est un milieu scolaire, il faudrait une synergie entre les acteurs, également il y a d’autres réformes en cours afin de préparer nos candidats aux éventuelles évaluations pour la réussite dans les différents examens nationaux prochain ».

Sélectionné pour vous :
Menace de grève des enseignants : '' ils sont dans leur droit, ils vivent très mal "(Ibrahima Tènimba, GUIDE)

En ce qui concerne l’installation des caméras de surveillance dans les centres d’examen, cet acteur pense que cela n’est pas nécessaire. Pour lui, il faut plutôt revoir à la hausse la prime des surveillants pour éviter la corruption lors des examens.

«… Je me dis quelque part que l’installation des caméras de surveillance pourrait encore provoquer d’autres manquements. Il serait mieux d’outiller les enseignants soucieux et conscients afin d’accompagner le ministère pour un meilleur examen cette année. Avec l’utilisation de ces caméras, il se trouve que c’est une première en Guinée, mais il se peut que le département ait des gardes-fous afin de concrétiser cette expérience. Il faut ajouter aussi que le côté financier pèse aussi très lourd. Si par exemple tous les montants qui doivent rentrer dans l’achat de tous ces appareils sont reversés sur la prime des surveillants à tous les niveaux, je crois que ça peut marcher. Cela pourrait éviter la corruption lors du déroulement de ces examens », estime ce censeur.

Néanmoins, il se montre optimiste quant aux ambitions du ministre Guillaume : « Je pense bien avec des réformes engagées par le ministre Guillaume et avec les différents efforts conjugués par les services de base, on pourra atteindre quand même l’objectif pour cette année scolaire ».

Abdoul Karim Touré pour avenirguinee.org

624722815

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org