L'information notre métier

Protection des personnalités de l’Etat : 28 agents formés par la gendarmerie

0

Ce vendredi, le stage de 28 agents du groupement d’intervention et de la protection a pris fin à Conakry. La cérémonie a été présidée par le ministre de la défense, en présence du haut commandant de la gendarmerie nationale.

Cette formation de deux semaines est le fruit de la collaboration militaire entre la France et la Guinée.

Au-delà de leur mission de protection des citoyens, ces gendarmes auront la charge d’assurer la sécurité des personnalités de l’Etat.

Gendarmerie national
                                Lieutenant-colonel Ismaël Halaby, Commandant d’unité

Dans son discours, le commandant de ce groupement a rappelé la mission assignée à son unité d’élite.

« La lutte contre le terrorisme ; la gestion des prises d’otages; la lutte contre la criminalité organisée ; l’Escorte et la Protection de Hautes Personnalités ; la sécurisation des sites et sur réquisition ; renforcer les unités de maintien et de rétablissement d’ordre”, a dit le lieutenant-colonel Ismaël Halaby.

Poursuivant, il a fait savoir les grandes thématiques qui ont marqué cet atelier de formation.

Je rassure mes chefs hiérarchiques que ces techniques seront vulgarisées  par l’ensemble du personnel de mon groupement

« Ces deux semaines d’intenses manœuvres et entraînements ont permis d’acquérir de nouveaux savoir-faire et de techniques de protection des personnalités. A savoir : l’organisation des escortes, la sécurité des hautes personnalités pendant leurs déplacements professionnels ou privés. Ainsi, vous comprendrez le caractère hautement stratégique de la formation dispensée aux gendarmes guinéens, par les experts du GIGN France.

Je rassure mes chefs hiérarchiques que ces techniques seront vulgarisées  par l’ensemble du personnel de mon groupement ».

Gendarmerie nationale
            Balla Samoura, Haut Commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire

Pour le Colonel Balla Samoura, l’initiative témoigne de la volonté de la junte d’assurer la sécurité de tous les citoyens.

Ce processus va s’étendre à la gendarmerie maritime pour que l’action de l’Etat soit représentée à ce niveau 

« C’est l’un des volets qu’on a vus aujourd’hui, les autres vont suivre. Celui d’aujourd’hui va être, dans un premier temps, d’assurer la protection des hautes personnalités. Aussi, toute personne se trouvant en danger, quel que soit le coin, ces jeunes formés sont en mesure de l’extraire. Ce, en assurant d’abord sa sécurité, celle des personnes environnantes, ainsi que celle de toute la population dans leur zone de vie. Donc, ce processus va s’étendre à la gendarmerie maritime pour que l’action de l’Etat soit représentée à ce niveau ».

Sélectionné pour vous :
"Justice pour Mariam bobo " : sit-in d’un groupe de femmes à Kaloum
Gendarmerie
                  Général à la retraite Aboubacar Sidiki Camara, ministre de la défense nationale

De son côté, le ministre de la défense a remercié les partenaires français et les formateurs pour leurs apports. Le Général à la retraite, Aboubacar Sidiki Camara, a invité les bénéficiaires à la restitution aux autres agents.

Démultiplier pour que la prochaine mission française, quand elle vient, trouve au moins qu’on a un escadron

« Ceux qui ont été formés aux techniques de GIGN, je vous demande d’être des instructeurs, de démultiplier. On ne peut pas nous aider en continuant à faire pour nous ce que nous devrions faire nous-mêmes. Alors, sortez et formez les gens. Démultiplier pour que la prochaine mission française, quand elle vient, trouve au moins qu’on a un escadron ».

Ambassadeur de France
                             Marc Fonbaustier, ambassadeur de la France en Guinée

Quant à lui, l’ambassadeur de la France s’est réjoui des relations entre la gendarmerie guinéenne et son pays. Soulignant que cette initiative est le fruit de la coopération franco-guinéenne dans le cadre militaire et de la protection civile.

je me réjouis beaucoup de l’accueil que nous fait la Guinée en cette période difficile de son histoire

« Je suis heureux de cette cérémonie, aussi de la qualité des relations entre nos gendarmeries. Plus largement, je me réjouis beaucoup de l’accueil que nous fait la Guinée en cette période difficile de son histoire. Parce qu’elle sait qu’elle peut compter sur la France en des moments difficiles. Je remercie le GIGN d’avoir déployé deux personnes de grandes qualités venues passer ces 2 semaines qui ont été fructueuses. Ils ont perçu ici beaucoup d’envies d’amélioration, une envie d’excellence surtout un désir de la France. Donc, Je pense que c’est le premier jalon qui en promet d’autres. Et, ça me réjouit profondément”, a dit Marc Fonbaustier.

Collaboration
                                                    Photo de clôture de la cérémonie

Cette cérémonie, soldée par la remise des attestations, a connu des démonstrations et la projection d’un court-métrage sur cette formation.

L’autre nouvelle de la rencontre, c’est l’inauguration prochainement de la toute première école des officiers de la gendarmerie nationale. L’annonce a été faite par le haut commandant de la gendarmerie et directeur de la justice militaire, Colonel Balla Samoura.

Les deux Ibrahima Sory pour avenirguinee.org
625.21.09.71/621-26-99-81

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org