L'information notre métier

La Poste Guinéenne à l’heure des grandes innovations

0

La Poste guinéenne fait peau neuve. Il ne s’agit pas là d’une assertion creuse, mais bien d’une réalité qui crève les yeux. Il suffit d’y faire (à son siège du centre-ville de Kaloum à Almamya) un petit tour pour se rendre à l’évidence.  Les bâtiments sont en voie de rénovation complète, et bien tenus par un service de nettoyage privé qui veille à maintenir les lieux clean.

Dans la grande salle des enregistrements, l’accueil est aussi au rendez-vous, avec d’élégantes jeunes dames qui accueillent les clients avec sourire et respect. Le langage est mesuré et les hôtesses tiennent à ce qu’on leur retourne la courtoisie, qu’elles partagent sans discrimination.

Le détail mérite d’être noté, surtout dans un pays où l’accueil dans les établissements publics a la triste réputation d’être pour le consommateur un véritable cauchemar. Chez nous en Guinée, il est courant que vous vous adressiez à des hôtesses pendant qu’elles vous ignorent, passant le clair de leurs temps à jaser impunément au téléphone, pendant que les clients font la queue.

Désormais à la Poste guinéenne, les courriers pour leur part, sont bien enregistrés et numérisés, avec un tracker qui permet au client de suivre le parcours de son paquet jusqu’à destination. Loin de nous ce passé pas bien lointain, où les colis étaient amassés à même le sol dans une basse-cour de l’agence des tris d’Almamya.

Désormais la confiance est de retour, pour le bonheur des usagers qui retrouvent enfin, leur « service postal ».

Pour atteindre ce résultat dont tous les Guinéens sont aujourd’hui fiers, il a fallu l’arrivée à la tête de la Poste Guinéenne d’un jeune ingénieur des télécoms de son état, rompu à l’art du management, Mohamed Sita Cissé, Sitanium pour les intimes.

Le Colonel Mamadi Doumbouya, en nommant « Sita » le 17 décembre dernier, savait qu’il pouvait compter sur les habiletés managériales d’un meneur d’homme, connu pour sa compétence, sa loyauté, son ouverture d’esprit, son sens élevé d’écoute et surtout son entrain au travail bien fait.

Avec pour mandat de ramener la confiance des Guinéens vers les services des postes, bref de faire de notre poste un service futuriste, connecté aux nouvelles technologies. S’il est vrai que l’objectif escompté n’est pas encore atteint, cependant au vu des résultats déjà engrangés, l’on n’est plus loin du compte.

Retour dans le portefeuille de La Poste Guinéenne 75 bâtiments évalués à 357 milliards GNF

Dès sa prise de fonction, Mohamed Sita a d’abord fait l’état des lieux de son institution. Après s’être rendu compte que l’entreprise étatique souffrait d’un manque criard de biens mobiliers et immobiliers, il a vite recouru aux services d’un cabinet privé MICO, afin de lui faire la situation globale de La Poste Guinéenne.

Ce travail a permis très vite la récupération pour le compte de la Poste Guinéenne de 75 bâtiments qui étaient entre les mains de privés, à travers le pays. Ces actifs ont été évalués par MICO à hauteur de 357 milliards de GNF, soit quelques 35 millions USD. Et ce n’est pas tout !

Au compte des innovations, et dans le cadre de la distribution des courriers, la direction générale a également conçu un autre projet intitulé « adressage numérique », qui permet de localiser le client d’où qu’il se trouve. Ce système innovateur permettra à la Poste Guinéenne de se doter d’une banque de données (data base) qui pourra travailler en toute sécurité avec les collectivités locales, par le système d’enregistrement des états civils (naissances, actes de décès, documents de mariages etc.).

Sélectionné pour vous :
Urgent : une maison en feu à Yimbaya pharmacie : ‘’ ce sont les bidons d’essence à vendre… ‘’

Le lancement d’une plateforme de solution de paiement dénommé « Poste Syli » et d’un magasin numérique « Postemakity »

L’autre projet à « maturité » est la plateforme numérique dénommée « Poste Syli » dont le lancement officiel aura lieu dans deux semaines. Les initiateurs de ce projet ont songé à rendre hommage à l’un de ses illustres fils, le président Ahmed Sékou Touré, le père de l’indépendance et l’un des tout premiers agents de poste en Guinée.

« Post Syli » est une nouvelle forme de paiement qui permettra au client de faire des achats, des transferts de crédits téléphoniques, des dépôts et retraits d’argent, le paiement marchand, et de se doter d’une carte Visa rechargeable.

Cette dernière pour les six premiers mois sera utilisée en Guinée. Les usagers après ce délai pourront l’utiliser partout dans le monde entier. Avec la carte Visa, les fonctionnaires pourront librement et facilement se faire payer leurs salaires, les étudiants de récupérer leurs pécules, et ainsi les retraités d’accéder à leurs pensions, sans trop de casse-tête. Bien d’autres services y seront disponibles.

A la même date sera lancée le projet de « Postemakity », une autre plateforme numérique entièrement gratuite qui permettra aux usagers guinéens d’acheter et de vendre leurs produits. L’objectif de ce projet, également futuriste, est de reproduire localement dans notre pays le concept de la plateforme du géant américain Amazon.

La Banque postale en route

Pour la mise en place de la banque postale, la direction générale de la Poste Guinéenne a recruté un cabinet pour les études, l’accompagnement, et la formation des agents qui seront recrutés pour le compte de ladite banque. Et pour cela, la poste a opté pour une micro-finance en lieu et place d’une banque classique. Déjà, un partenaire est trouvé.

La direction générale de la Poste Guinéenne a aussi réhabilité un autre projet dénommé (FAQS), Fonds de l’Amélioration de la Qualité de Service, en souffrance depuis des lustre. Celui-ci a consisté à l’achat de mobiliers neufs, dont entre autres un véhicule, 10 motos, 7 tricycles, une fourgonnette et deux pick-up, le tout destiné au transport et à l’acheminement des courriers.

Aujourd’hui, grâce à la politique de refondation systématique de l’Etat exprimée par le colonel patriote Mamadi Doumbouya, « La Poste Guinéenne » est en train d’écrire ses lettres de noblesse, sous le leadership de Mohamed Sita Cissé, avec pleins de services innovants et à la clé, des centaines d’emplois pour les jeunes un peu partout dans le pays. Le colonel-président Mamadi Doumbouya, en bon maître d’ouvrage, veut une Guinée nouvelle où le bien-être sera garanti pour chaque Guinéen. Mohamed Sita est l’un de ses nombreux maîtres d’œuvre dont l’engagement, la loyauté, l’abnégation aux côtés du chef de l’Etat ne fera sans doute pas défaut.

SS CAMARA

 

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org