L'information notre métier

Réaction du préfet de Siguiri après son limogeage 

0

Limogé dans la soirée du samedi, 18 juin, à la suite de la fuite d’une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, dans laquelle il coiffait un candidat au bac échevelé, le désormais ancien préfet de Siguiri a brisé le silence.

Ce lundi, joint par nos confrères d’Espace FM dans l’émission les “GG”, Colonel Douramoudou Keïta est revenu sur ce qui s’est réellement passé avec le candidat qu’il a coiffé en salle d’examen.

Avenirguinee.org vous propose un extrait de son intervention.

“…Je dis maintenant qu’est-ce qu’il faut faire ? Il me dit “M. Le préfet, on va essayer de le coiffer”. L’enfant dit carrément “s’il s’agit de me coiffer, je préfère perdre le bac ; je vais sortir “. Bon je suis resté pour le regarder car pour moi, comme il m’a vu, l’enfant peut se décourager. Mais, il voulait continuer et, j’ai dit non, viens ici. Tu as le même âge que mon premier garçon, je ne peux pas te voir détruire ton avenir et que… chaque fois le président vous dit qu’il faut promouvoir l’excellence. Si vous remarquez, souvent les dix premiers de la Guinée, le président leur donne des bourses. Tout ça, pour votre éducation. Je lui ai dit : maintenant à partir de l’instant T, il faut rejoindre la classe. Il faut comprendre qu’en étant élève, tu ne dois pas être avec les Rasta là. Je lui ai : comprend-moi, on va enlever ça. Le petit a dit ” il n’y a pas de problème M. Le préfet avec tout le respect que je vous dois, je vais enlever. Il a même baissé sa tête. C’est là-bas que j’ai pris le ciseau et je l’ai bien coiffé puis il s’est retourné. Il a composé, le sujet était prêt déjà…Maintenant, l’enfant est revenu s’asseoir à sa place. Le lendemain, tous les jeunes de Siguiri se sont coiffés, ils disaient : le préfet il n’est …il va enlever ton Rasta là. Tout ceux-ci ce sont coiffés le soir. Parce que je leur ai dit après que je ne peux pas coiffer tout le monde, tout ceux qui sont venus en tignasse. Mais demain, je serai ici à la porte. Donc, moi j’applique toujours l’idée du président de la république parce que depuis qu’il est au pouvoir, il a toujours dit qu’il est là pour garantir l’avenir des jeunes surtout, les pépinières là…après là-bas, dans 6 mois, on les appelle étudiant.  Mais il faut qu’ils donnent de bonnes images pour la Guinée. Sinon l’enfant a compris.

Sélectionné pour vous :
Décès du fils de la ministre de l’environnement : le gouvernement communique…

Mais ce qui m’a étonné, c’est le fait que c’est sorti sur les réseaux sociaux et les gens parlaient çà et là. Je me suis dit mais, qu’est-ce que j’ai fait ? Je ne peux pas trahir mon serment. J’ai juré devant le président qu’on ne va jamais le trahir non seulement, mais aussi qu’on va travailler dans la transparence. Il nous a dit qu’on va souffrir mais après la transition, on ne gagnera pas le matériel mais, la Guinée va nous donner l’honneur. Ça seulement, pour un bon guinéen, sur une portion du terrain de commandement, tu dois être dans son esprit. Donc, voilà le problème”.

Par ailleurs, dans l’émission “Mirador” de FIM FM ce lundi, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Mory Condé, a assuré que le limogeage du préfet de Siguiri n’a pas de lien avec son agissement.

” Le préfet, Colonel Ibrahima Douramoudou Keïta, c’est nous qui l’avons envoyé comme préfet à Beyla, de là nous l’avons envoyé à Siguiri. Et, c’est un officier supérieur de l’armée guinéenne qui a fait d’excellentes choses dans l’exercice de ses fonctions non seulement à Beyla mais aussi à Siguiri. Aujourd’hui, il a été mis à la disposition de son corps d’origine, l’état-major général de l’armée. Je ne vois pas pour ça devait faire l’objet de polémiques…

La nomination et la révocation d’un commis de l’Etat par décret, relève de la discrétion de M. Le Président de la République. N’importe quel cadre qui est apprécié pour son travail, le président peut l’enlever où il est pour l’amener ailleurs ; vous ne savez pas le Colonel Ibrahima Douramoudou, il a été mis à la disposition de l’état-major de l’armée pour qu’elle fonction. Donc pour moi, ne faisons pas le lien entre la question liée à l’agissement du préfet de Siguiri dans une salle d’examen où moi-même, parce que ça a fait un tollé, d’où j’ai présenté des excuses à la population qui a exprimé que ce n’était pas bien. Donc pour moi, cela n’a rien à voir avec son agissement”, a-t-il dit.

Ibrahima Sory SYLLA pour avenirguinee.org

625.21.09.71

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org