L'information notre métier

Traversée de plus de 500 touristes en Guinée : le ministère de la culture fait des annonces…

0

C’est une initiative à l’actif de l’équipe du ministre Alpha Soumah (Bill de Sam). Du 03 au 07 novembre prochain, plus de 500 touristes européens vont traverser le territoire guinéen. L’événement dénommé Rallye Budapest – Bamako est au centre des discussions au département de la culture, du tourisme et du patrimoine historique.

Ce mardi, 1er novembre, une conférence de presse a été organisée pour expliquer le bien-fondé de ce projet touristique de rendement économique pour la Guinée. Cette rencontre a connu la présence des cadres du ministère de la sécurité et de la protection civile, de la santé, du budget et des finances.

Le circuit partira de la préfecture de Koundara, en passant par Labé, Kindia, avant de rallier la République de la Sierra Léone.

« Vous aurez plus de 500 et quelques touristes et plus de 400 et quelques véhicules (des camions, des motos…) tout cela constitue beaucoup de choses, beaucoup d’équipements qui attirent beaucoup d’attentions et surtout de savoir-faire de part et d’autre. Le département chargé du tourisme est associé, donc il aura forcément des activités touristiques, des bivouacs à Koundara, à Labé et à Kindia … », a dit le ministre Bill de Sam à l’entame de son discours.

Sur les conséquences de cette activité, le patron du département de tutelle a indiqué : « Il y a des gens qui vont franchir notre territoire, qui vont faire des achats, il y aura des animations culturelles… Les hôtels vont être occupés. Tout ça va donner beaucoup à notre pays ».

De son côté, le secrétaire général du département, François Bourouno a expliqué en détail l’avantage de cette visite pour la Guinée.

« Il y a beaucoup d’activités prévues dans le cadre de ce rallye. Peut-être la précision à donner, c’est que ce n’est pas un rallye de course de vitesse, c’est un rallye de découverte de la nature de notre beau paysage. Ce qui fait que nous avons identifié trois points pour lesquels nous allons installer des bivouacs. Autour de ces bivouacs, il y aura non seulement de la nourriture qui va être servie, de la boisson qui va être servie, mais aussi il y aura des animations culturelles. C’est pour cela que nous avons associé également le public culturel à cette activité. Donc, il y aura également des artisans qui vont venir exposer les œuvres artisanales, les œuvres d’arts également, et je crois que ce sont des choses qui peuvent générer un impact très important pour notre économie, mais aussi notre société. Donc, tout le paysage, le long de ce trajet sera visité par les touristes.  Mais, les trois points qui ont été ciblés : il y a un point à Koundara qui constitue un point de stationnement. D’ailleurs les touristes vont passer la nuit là-bas ; il y a un autre point qui a été ciblé au niveau de Labé à côté de l’aéroport. Donc, c’est aussi un point qui va connaître beaucoup d’activités d’animation des marchés artisanaux, il aura également le voile de la mariée qui sera visité, d’ailleurs les touristes vont passer la nuit là-bas. C’est pour cela qu’ils ne passeront pas par Coyah, Forécariah », a-t-il expliqué.

Sélectionné pour vous :
Kinshasa : le concert de Fally Ipupa tourne au drame. 11 morts…

Et de conclure sur l’intérêt de ce projet : « c’est qu’en plus de ces points spécifiques, toute la beauté naturelle de notre pays le long de cette traversée, fera l’objet de visite par les touristes. Des prises de photos et d’images constitueront à vendre au niveau mondial l’image ».

Ibrahima Sory Camara/ Mamadama dix Camara pour avenirguineee.org

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org