L'information notre métier

Un forum pour la promotion de l’unité nationale et de la paix lancé à Conakry

0

La synergie d’actions des forces sociales de Guinée a lancé ce mercredi, 28 septembre, à Conakry, la 1ère édition du forum national et sous régional. Avec pour toile de fond : “l’unité nationale et la paix : défis et perspectives”, c’est la Bluezone de Kaloum qui a servi de cadre à cette cérémonie d’ouverture.

Dans son discours d’ouverture, Alseny Oumar Diallo, coordinateur de la synergie a, devant de nombreux invités et participants, dans un langage franc, insisté sur le fait que « la situation socio-politique de notre pays est alarmante, parce qu’elle est instable. Les crises socio-politiques perdurent depuis plusieurs années et des solutions adéquates et durables et durables tardent à refaire surface. Et, ce, par manque de volonté des uns et des autres. Ce manque de volonté des différents acteurs socio-politiques du pays plonge la Guinée dans une crise infernale ayant pour corollaire entre autres : la division ethnique et régionale, le népotisme, la corruption et l’affairisme, mais aussi et surtout la paupérisation de nos populations », dit-il.

A l’en croire, après un sondage au sein de la population, la plupart des concitoyens affiche un manque de confiance à l’égard de la justice, alors qu’elle devrait être au centre de nos affaires.

« De par des millions de Guinéens que nous avons écoutés à travers tout le territoire national et surtout le bas peuple, aucun compatriote ne porte confiance en la justice du pays…

La justice doit être au centre de nos activités et de nos préoccupations, si nous voulons aspirer à un développement socio-politique et culturel dont nous rêvons », pense Diallo Farékanè.

A tour de rôle, les panélistes ont brièvement rappelé le rôle de chacun et de tous dans le renforcement de l’unité nationale et la paix en Guinée et dans la sous-région.

Sélectionné pour vous :
Matoto : la MAOG installe son antenne communale

C’est pourquoi, le coordinateur national de la Synergie d’Actions des Forces Sociales de Guinée dit croire que « les différentes contributions du présent forum, permettront à nos États respectifs et aux acteurs socio-politiques, de prendre en compte les préoccupations majeures des populations afin de consolider la paix et l’unité nationale pour une stabilité et une croissance économique durable ».

Au sortir de cette première journée, Aboubacar Bangoura participant, se dit être ravi de prendre part à ce forum et promet de faire une très restitution à ceux ou celles qui n’ont pas pris part à cette rencontre.

« C’est un honneur et une satisfaction totale pour moi de prendre part à ce forum. Selon mes remarques pour cette première journée, si réellement l’État de son côté respecte ses engagements et les citoyens respectent leurs droits et devoirs, je pense que la Guinée peut aller de l’avant.  Ce n’est pas facile en Guinée parce que la plupart des sociétés civiles sont corrompues par l’Etat. Mais, néanmoins, je ferai de mon mieux pour faire parvenir à mes amis les connaissances acquises lors de cette première journée », a-t-il martelé.

Ce lancement a connu la présence massive des citoyens, de la société civile et des représentants des partis politiques.

Il faut signaler que ce forum s’étendra sur trois jours à compter du 28 au 30 septembre.

Le Niger, le Sénégal, le Mali, la Côte d’ivoire et le Burkina Faso, sont des pays frères invités à prendre part à ce forum national et sous régional.

Abdoul Karim Touré pouravenirguinee.org

624722815

commentaires
Chargement...

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Bienvenu!

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de

Avenirguinee.org